BÊTES URBAINES - MAARTJE JAQUET

Publié le 10 Mars 2011

Depuis plusieurs mois nous avons, m@pestaartje et le poulailler, deux sites sur flickr, observé nos activités respectives et, à la suite de notre invitation, Maartje Jaquet a accepté de venir exposer dans notre lieu.  Cette artiste néerlandaise nous fait l’honneur de présenter son travail, un ensemble très expressif de photographies et de vidéos issues pour la plus part d’entre elles d’Amsterdam.

 

Dans cette ville, du 1er février jusqu'au 1er avril, Maartje Jaquet expose chez selexyz Stadsbeesten - Urban Animals ". Une partie de ces photographies sera exposée au Poulailler.
Certains de ces “animaux urbains” ont été choisis par le WWF pour une de leur nouvelle campagne.

 

Le 17 mars, trois vidéos prises par Maartje Loop, Veils et Arboribus nominées au " One Minutes awards " 2010/2011 dans la catégorie road movie seront projetées au EYE Film Institute d’Amsterdam.

Du 28 avril au 28 mai au 429 Keizersgracht à l’Atelier Open à Amsterdam, sera exposé 16 x 9

  

Voilà en quelques dates l’actualité de notre nouvelle invitée, place maintenant à sa présentation qu’elle a bien voulu nous rédiger en français pour notre blog, qu’elle en soit ici remerciée.

" Je m’appelle Maartje Jaquet et je suis des Pays Bas, née en 1963 à Egmond aan Zee, un petit village au bord de la Mer du Nord. À dix-sept ans je suis allée à Amsterdam pour faire mes études : d’abord j’ai fini les Lettres Néerlandaises à l’Université d’Amsterdam et après j’ai fait le Design Graphique et les Nouveaux Médias au Rietveld Academie (Amsterdam) et à la School of Visual Arts (New York). J’habite toujours à Amsterdam, avec mon mari et nos deux fils. Ces dernières années je  travaille surtout comme artiste autonome. 

La plus grande partie de mon art consiste à photographier et filmer ce que je vois pendant mes promenades. Ma spécialité est que, un peu comme ‘Alice au pays des merveilles’, je vois des choses  extraordinaires dans le monde quotidien. J’essaie de capturer ce monde,  de l’animer avec ma petite caméra (je l’appelle ‘ma camérade’ ) qui vient toujours avec moi. Tout simplement, sans éditer mes photographies ou mes vidéos avec des logiciels comme Photoshop, je montre la poésie, l’humour, le surréalisme et  l’absurdité de la vie urbaine. Des ‘objets trouvés’ comme chez ‘Dada’, pas touchés,  comme je les vois, mais avec plein de place pour l’imagination. 

Au Poulailler je montrerai mes Bêtes Urbaines. Un corbeau qui en réalité est un sac de poubelle, un tigre avec des poils en béton, deux pièces d'échafaudage qui font l’amour avec le même bruit que l’on peut entendre au zoo chez les tortues géantes.

En même temps, dans un mini - cinéma, on pourra voir Le Cinéma des Animaux, un petit spectacle de trente vidéos ‘oneminute’, qui durent exactement une minute chacune. Tout genre de bêtes seront passées en revue : vivantes ou en objets trouvés, réelles ou en plastique. "

poster Jaquet

Rédigé par LE POULAILLER

Publié dans #2011

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :